Vinifications - Millésime 2020

Le millésime 2020 est-il hors-norme ?


La question mérite d'être posée au vu des conditions particulières que nous avons éprouvées tout au long de ce cycle de production.

Assurément il ne s'agit pas d'un millésime "classique" en Bourgogne.

La précocité de la récolte (débutée sur nos parcelles dès les tous premiers jours de septembre), en dit long sur l'intensité des changements que l'on observe au vignoble.

La qualité œnologique est bien au rendez-vous, avec des maturités poussées. Les raisins étaient magnifiques, notamment du fait de l'absence quasi-totale des maladies cryptogamiques cette année. Mais si la sécheresse estivale nous a (beaucoup) aidé à contenir ces champignons qui attaquent le feuillage et les fruits, il faut aussi garder à l'esprit qu'elle a également affecté la vigne elle-même, et les raisins qu'elle porte. En conséquence, le style et le profil aromatique des vins sera donc naturellement influencé par ces conditions, que nous voulons encore considérer comme exceptionnelles.

Dans ce contexte, nos rendements ont été particulièrement été affectés : dans bien des cas, sur nos Climats, la quantité de raisin que nous avons obtenu par rapport à l'an dernier est divisée par deux (!). Et le style de cette matière première, plus concentrée qu'à notre habitude, nous amène à revoir nos processus de vinifications, de façon à extraire encore plus délicatement la meilleure fraction contenue dans ces fruits.



Nous privilégions les "remontages" en douceur plutôt que les pigeages répétitifs (que nous trouvons trop agressifs), mais sans pour autant supprimer totalement ces derniers. Nous raisonnons ces opérations chaque jour, au cas par cas, en fonction de nos impressions en dégustation et du potentiel œnologique de chaque Cuvée.



Les fermentations avancent bien, nous restons vigilants, avec tous nos sens en éveil, à mesure que ce nouveau millésime est en train de naitre sous nos yeux et dans nos cuves.